La nécessité des protections


La nécessité des protections

La considération qui est très certainement la plus souvent abordée en matière de sciences occultes pratiques (donc d'ARTS magiques), c'est celle des protections. Et pour cause. Je pense inutile de rappeler que la manipulation de telles forces, parfois anodines (encore que, dans cette matière, rien ne le soit vraiment tout à fait), mais le plus souvent puissantes et LOURDE DE CONSEQUENCES, n'est en aucun cas à prendre à la légère, bien au contraire. Ce n'est pas pour le plaisir qu'une telle science des protections s'est à ce point consolidée au fur et à mesure des millénaires qui tous, ont connus les pratiques magiques les plus variées.

La nécessité d'offrir au praticien des sciences occultes un rempart fiable entre les agressions de l'extérieur son périmètre aurique a toujours été d'actualité; les temps présents ne faisant aucunement exception à la règle.

À ce propos, il est utile de préciser les différentes sortes d'agressions qui justement, menacent les artisans de la magie, toutes catégories confondues :

- Le choc en retour.
- Les actions magiques dirigées contre lui, attaques conscientes de la part de ses ennemis ou "concurrents", mais aussi et surtout INCONSCIENTES, de la part des gens qui l'entourent sans être aucunement magiciens ou sorciers; certainement la forme de magie la plus redoutable et l'une des plus puissantes qui soient (combien de mages ont rêvé pouvoir disposer du pouvoir de ces candides praticiens inconscients d'un art qu'ils ne connaissent pas et en lequel la plupart ce croient même pas...).
- Les eggrégores et leurs divers types de manifestations, pour les plus agressifs d'entre eux (comprenez par là la puissance du conglomérat de pensées communes dirigées soit vers le mage lui-même, soit vers la cible au milieu du trajet duquel il se trouve éventuellement placé, voire encore contre les intérêts duquel agit le mage...).
- Le déclenchement de forces naturelles et de diverses formes de "fatalités", animées par une maturité karmique parvenue à terme, activée ou accrue par un sentiment négatif entretenu par le mage, comme la culpabilité par exemple, le pire de tous à bien des égards.
- L'attaque en règles d'entités humaines désincarnées, d'âmes-groupes divers, de forces psychiques de l'Ombre, ou angéliques mal intentionnées (encore qu'à ce stade de l'histoire il n'y en ait plus beaucoup), de résidus astraux autoconscients et souvent autogénérés (comme les larves par exemple, parasites de nature astrale qui s'accrochent au plexus solaire et suscite chez son hôte des sentiments et émotions négatives afin de pouvoir se nourrir de leur émanation et croître en taille comme en puissance - l'une des visions astrales les plus affreuses qu'il m'ait jamais été donné de voir!), etc.
- La rupture, par le mage, d'une alliance subtile avec des forces occultes auxquelles il s'était lié par intérêt (rupture d'un pacte avec telle hiérarchie ou entité ténébreuse par exemple).
- Les simples conséquences d'un comportement irresponsable, négligeant, distrait ou autre, dénotant un manque de maîtrise de l'opérateur dans l'exercice de la pratique magique, comme, au titre de l'exemple le plus probant, céder à la peur d'une manifestation ou au sentiment de peur induit par un ordre psycgique ou par radionique depuis l'Astral par des entités souhaitant déstabiliser le mage pour quelque raison que ce soit.

« À ce propos, je citerais l'exemple dont parle Papus (dans son livre "Traité Méthodique de Magie Pratique" si ma mémoire est bonne). Il est question d'une expérience qu'il a lui-même vécu (je crois; pardonnez-moi mon manque de certitude, cette lecture remonte à très longtemps...); expérience de magie évocatoire réalisée avec un novice en la matière, et comme de tradition, dans un cercle magique (nous y reviendrons plus tard), tracé à la croisée de deux chemins en pleine rase campagne. L'instruction du Maître (Papus lui-même donc me semble-t-il) était aussi claire qu'impérative: quoi qu'il advienne, NE PAS QUITTER LE CERCLE! Au cours du rituel, une voiture (à cheval, nous sommes au tout début du XXè siècle, voire fin XIXème) s'avance vers eux à toute allure. Le novice s'agite et devient inquiet. Lorsque la voiture, toujours à fond de train, n'est plus qu'à quelques mètres, le novice se lève pour se ruer hors du cercle et ainsi éviter la voiture, immédiatement retenu par le Maître qui le rassied dans le cercle. Ses esprits repris, le novice jette à nouveau un regard inquiet vers la voiture. Rien! Il n'y avait PAS de voiture!
ON NE DOIT JAMAIS quitter le cercle!
»

Il existe des raisons pour lesquelles se protéger très efficacement, certaines sont des variantes des précédentes, ou leur cumule à différents degrés. Mais quoi qu'il en soit, et quelles qu'en soient les raisons, la (sur)protection est impérative.

Je cite toujours avec plaisir, parce que l'occasion est chaque fois trop bonne pour résister à la tentation d'en faire mention, le cas du Spiritisme, et chaque fois que la même occasion m'en est donnée, je ne manque non plus JAMAIS d'attirer l'attention de mes lecteurs ou interlocuteurs, sur l'ampleur gigantesque de ses dangers, sauf rarissimes exceptions!

Le spiritisme, n'est autre que le nom à la mode (depuis le XIXème siècle, en version plus récente on a aussi "channeling" par exemple) d'une discipline magique connue depuis des temps immémoriaux : la Nécromancie!

Mais la nécromancie a sur le spiritisme, l'avantage de se reconnaître comme une effective discipline magique, requérant les mêmes impératifs, en l'occurrence liés aux protections du nécromant (ou nécromancien), contrairement au spiritisme qui ne requiert de ses praticiens aucune protection d'aucune sorte. C'est normal, nous sommes tellement plus intelligents que dans les temps reculés... Les statistiques officielles sont formelles, et ce depuis des années : Plus de 70% des pensionnaires des hôpitaux psychiatriques français ont été internés suite à des expériences ratées de voyages astraux, spiritisme, évocations, etc. Je tiens cette information de l'ancien Directeur de l'Hôpital Cochin à Paris, mais cette info est également parue très officiellement dans la presse il y a quelques années.

Attention : La magie est une discipline
REDOUTABLE pour les amateurs qui s'y essaient
sans encadrement SÈRIEUX!

En termes de protection nous trouvons deux catégories :

- Ce que l'on appelle les « protections volumiques » ou « périmétriques », qui sont en fait des protections destinées aux lieux devant être soit assainis, soit tenus sains.
- Et les protections personnelles, destinées donc à assurer au praticien lui-même, une barrière défensive, voire dans certains cas offensive, afin de le protéger personnellement.

Il va sans dire que ces deux catégories de protections ne sont pas optionnelles l'une par rapport à l'autre, mais intégralement complémentaires.


Protections périmétriques (dites également « volumiques »)

Pour ce qui est des protections périmétriques, elles concernent bien sûr l'oratoire, ou quel que soit le nom donné au lieu consacré à l'exercice des arts magiques, MAIS AUSSI, et c'est très généralement oublié, au lieu de vie du praticien. En dehors de son activité occulte, le praticien ne cesse pas d'être magicien, et de cela, une fois ses travaux terminés, bien des consciences invisibles se souviennent... en l'attendant au tournant, pour bien des raisons diverses qu'il serait trop long d'évoquer ici.

Certaines protections sont communes aux deux contextes, certaines en revanche, comme le cercle magique, ne s'adapte bien sûr qu'au seul oratoire.

L'ensemble de ces protections sont de deux types, les « dégagements » (destinés à évacuer toute présence vibratoire importune, qu'elle soit psychiquement active ou non), et les « remparts ». Fut un temps, et dans un contexte aujourd'hui disparu, j'avais ajouté à cela les "sentinelles psychiques", mais ça, c'est une autre histoire.

Les dégagements sont effectués à l'aide de fumigation d'encens choisis tout spécialement à cet effet, d'appareils radioniques (schématiques -dessins géométriques spéciaux, volumiques -formes géométriques, soniques -fréquences audibles de forte intensité), d'objets contondants (athamés, dagues, couteaux, épées, etc.) ayant de naturelles propriétés de décondensation des coagulas fluidiques (formes psychiques proches de la matière), tout cela associé à des oraisons jaculatoires adaptées (formules courtes répétées inlassablement jusqu'à obtention du résultat souhaité, ayant des propriétés vibratoires tout à fait spéciales sur les Plans subtils, et constituées de ce que l'on appelle des « mots de pouvoir », essence même de ce qu'on appelle une « formule magique »).
La Chine a gardé de sa tradition antique l'éclatement des pétards, étant l'inventeur de la poudre, et du feu d'artifice. Initialement, les Chinois, dans l'antiquité, faisaient éclater des pétards pour éloigner les démons, et la vocation du feu d'artifice était une sorte de dégagement des lieux à dimension géographique! Eh bien croyez-le ou non, ça marche! Ça ne les éloigne ni de beaucoup ni très longtemps, mais quand même... À essayer chez soi, quand on n'a pas de voisins proches, et qu'on ne craint pas de mettre le feu.

Les remparts, quant à eux, sont assurés également par des schémas radioniques à charger quotidiennement, par le cercle magique, ainsi que par des charges plantées dans le sol, pour ce qui est des techniques passives. Concernant les techniques actives, requérant donc l'intervention personnelle du magicien, la protection s'entretient par une activité psychique haute en énergie et quotidiennement entretenue, des visualisations de lumière jaune-or et blanche, voire jaune-vert pour la plus efficace, et la répétition, à rythme régulier, de formules appropriées.
Sauf dans le cas du cercle, toutes ces techniques doivent être employées par le praticien pour son lieu de vie.


Protections personnelles

Pour ce qui est des protections personnelles, il convient de protéger trois choses essentielles par lesquelles l'être humain peut être atteint aussi facilement qu'une motte de beurre mou par un couteau pointu. Le problème c'est que l'une de ces trois choses est totalement ignorée même par l'ultra grande majorité des initiés de haut rang (alors les autres...). Je vous renvoie à ce sujet à l'article « Aperçu exhaustif des corps subtiles de l'homme » concernant spécifiquement ce que l'on appelle le "double aérien". Cette rubrique fait également mention des chakras dont il est question ici et de la lecture de laquelle vous ferez donc grandement votre profit afin de bien comprendre les mécanismes décrits sur cette page.

Je disais donc qu'il y avait trois éléments absolument essentiels à protéger (c'est évidemment le cas de l'occultiste actif, mais c'est tout aussi requis pour Monsieur tout le monde, lequel n'est nullement épargné par les jeux subtils qui l'entourent, et en être ignorant ne l'en protège pas davantage que de feindre de l'ignorer) :

- Nous l'avons dit, il y a en premier lieu le « double aérien ».
- Il a également les chakras bien sûr.
- Et en définitive, l'aura!

Par ces trois éléments nous pouvons être très aisément atteints, et le sommes assurément soyons-en certains, si du moins nous ne prenons pas garde à les protéger comme il se doit et de façon aussi efficace que simple. Pour ce qui est des autres corps subtiles, de notre conscience, voire de notre entité même, ils sont naturellement protégés de l'extérieure (l'Astral en l'occurrence), du fait de l'incarnation, créant un rempart si puissant qu'il nous empêche d'ailleurs autant de nous souvenir que de prendre conscience de notre nature foncièrement spirituelle plutôt que transitoirement et matérielle.

Pour protéger les chakras, outre le rituel envisagé à l'alinéa supérieur, il y a la suprêmement efficace onction au composé d'huile de santal (ou à l'huile essentielle de santal pur), à badigeonner sur le lieu de projections des sept chakras majeurs (au sommet de la tête, entre les sourcils, à la gorge au niveau de la fourchette sternale, au niveau du coeur sur le sternum entre les seins, au niveau du plexus solaire trois doigts au dessus du nombril, au niveau du chakra intestinal deux doigts en dessous du nombril, et enfin, pour le chakra racine, entre le sexe et l'anus, ou, variante, à la base du coccyx). Pour trouver cette huile, vous pouvez chercher dans Google avec ces mots clefs « huile santal pure » ou en Anglais « pure sandalwood oil ».

Enfin, pour ce qui est de l'aura, elle bénéficie entièrement de la protection exercée sur le double aérien et les chakras. En fait, de par son principe rayonnant, elle sera non seulement protégée par le seul fait de la protection des deux autres corps subtiles sensibles, mais en plus, elle rayonnera cette protection autour du corps! Dans ce cas de figure, elle est un peu la cause et la conséquence en même temps.


Dernière chose, il est un élément capital à ne surtout pas mésestimer. Il s'agit de la protection personnelle Talismanique. En effet, portez sur soi soit un symbole de protection (si possible non rattaché à un eggrégore par lequel on pourrait atteindre le mage, quel que soit cet Éggrégore... ce n'est pas simple, je sais). Une exception toutefois. Si votre foi est immense en votre protection par l'intermédiaire d'un symbole rendu plus actif par votre propre foi que par l'eggrégore auquel il est lié, alors votre protection sera supérieure à celle assurée par un symbole libre de toute attache! Eh oui, je ne le répèterai jamais assez: ce n'est pas l'exercice de la magie qui fait le magicien, c'est le magicien qui rend ses actes magiques (qui est, en substance, la règle n°2 de la Magie Initiatique). En effet, la clef du pouvoir du magicien, c'est le magicien lui-même. Il est à lui seul, le magicien, la magie, le pouvoir, et l'instrument... Et il doit en être le but!
Outre le symbole protecteur (le magicien se tournera sûrement d'emblée vers le pentagramme cerclé -que l'eggrégore wiccan ne parvient décidément pas à pervertir..., mais à condition que les branches du pentagramme n'outrepassent pas le (double) cercle!), il y a aussi les figures talismaniques. En effet, porter sur soi la représentation d'un animal-totem (le lion par exemple) répercute dans toute la dimension de l'aura de celui ou celle qui le porte, l'image et l'énergie du lion! Le must du "nec plus ultra" en la matière nous vient une fois encore d'orient, il s'agit du Vajra (l'idéal est d'en trouver à deux fois huit branches, et non deux fois quatre)! Rien au monde actuellement n'est plus protecteur qu'un Vajra porté sur soi (horizontal, il est plus défensif que vertical, alors plus offensif dans sa protection). Et comble de chance, c'est encore très à la mode en ce moment...

Bien sûr tout cela n'est vraiment valable qu'à la condition de ne pas exercer de pratiques de magie noire, laquelle a pour but déclaré (sinon c'est que vous êtes vraiment à côté de la plaque...), de se salir psychiquement et spirituellement... On peut bien sûr se protéger même dans ce cas mais pas avec n'importe quel outil, faute de contrecarrer ses propres actions ou de faire fuir ses propres alliés (qui le feront bien payer au centuple). De toute manière, cette protection ne vaudra jamais à longs termes contre les retombées karmiques catastrophiques qu'engendre ce genre d'alliances, du moins à partir du moment où on y renonce...


Auteur : Eléazar le Magicien

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.145.51.250) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse